La mémoire musculaire

Êtes-vous familier avec le concept de mémoire musculaire ? Imaginez : peut-être que vous n’avez pas fait de vélo depuis des années. Pourtant, malgré votre manque d’expérience récente, vous pouvez toujours monter sur un vélo et faire un tour. Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi ? Tout est lié à la mémoire musculaire !

Malgré son nom, la mémoire musculaire a plus à voir avec les voies cérébrales qu’avec les fibres musculaires. Pour maintenir un physique tonique et compenser les longs temps d’absence à la salle de sport, la mémoire musculaire s’avère un énorme avantage : vous allez récupérer votre force deux fois plus rapidement, en moins de temps qu’il ne vous en a fallu initialement pour la construire. Alors, qu’est-ce que la mémoire musculaire ? Comment fonctionne-t-elle et comment en profiter pour la musculation ? 

DÉCOUVRIR TOUS LES SECRETS POUR

TRANSFORMER SON PHYSIQUE


J'aimerais te faire bénéficier d'une FORMATION COMPLÈTE pour multiplier tes résultats en évitant 99% des erreurs


De quel sexe es-tu ?

Qu’est-ce que la mémoire musculaire ?

Mémoire des fibres musculaires

La mémoire musculaire telle que nous avons tendance à y penser, c’est-à-dire d’avoir un système musculaire permettant de conserver des informations sur la façon dont nous bougeons, n’est pas 100 % vraie.

Pas plus tard qu’en 2016, des chercheurs de Stockholm ont prouvé que notre tissu musculaire ne garde pas la “mémoire” à proprement parlé de nos mouvements répétitifs précédents. Pour en savoir plus : Les muscles ont-ils vraiment une “mémoire” ?

En fait, les muscles entraînés et non entraînés semblaient physiologiquement identiques. En fait, les informations que nous conservons sur les activités répétées sont stockées dans notre cerveau, pas dans les muscles.

Qu'est ce que la mémoire musculaire ?

Lorsque nous faisons du vélo, faisons des exercices sportifs ou pratiquons nos pas de danse, nous créons un ensemble de souvenirs dans notre esprit sur ces mouvements répétés.

Essentiellement, nous construisons des voies neuronales qui nous aident à prendre des raccourcis mentaux, nous permettant ensuite d’effectuer des actions connues inconsciemment.

Par exemple, les anciens pratiquants d’arts martiaux peuvent réagir rapidement contre les attaques qu’ils ont vues des milliers de fois. Les pianistes expérimentés peuvent jouer leurs chansons favorites sans partition. Ou encore, vous pouvez marcher et vérifier votre téléphone sans vous concentrer sur la façon de faire avancer vos pieds.

L’âge de développement de la mémoire musculaire

Les enfants peuvent commencer à développer et utiliser leur mémoire musculaire à un très jeune âge, à peu près dès qu’ils commencent à développer leur équilibre et leur coordination motrice lorsqu’ils sont tout-petits.

Aujourd’hui, de nombreux athlètes commencent à pratiquer des sports assez jeunes, c’est pourquoi il est si important que les parents et les entraîneurs s’assurent qu’ils apprennent les bonnes techniques et la bonne forme de mouvement dès le début. Nous vous invitons à lire : Top 5 des exercices d’abdos pour les femmes de 50 ans

Une fois qu’ils auront construit cette mémoire musculaire de base, ils pourront cesser de se concentrer sur la façon de lancer un ballon et faire plutôt attention à la position de leurs coéquipiers sur le terrain.

À long terme, cela les aide à jouer plus efficacement tout en réduisant leurs risques de blessures, leur permettant ainsi d’exécuter leurs actions plus rapidement et avec plus de précision à mesure qu’ils apprennent.

La nouvelle mémoire musculaire

La vérité est que n’importe qui peut développer une nouvelle mémoire musculaire. Des compétences autrefois difficiles peuvent devenir une seconde nature pour nous, à condition que nous nous concentrions sur notre propre apprentissage et répétition. Cela est vrai même en vieillissant !

En fonction de nos antécédents, la reprogrammation de notre esprit peut prendre un peu plus de temps pour conserver la mémoire de nouvelles activités, en particulier lorsque nous avons des décennies d’autres mémoires musculaires persistantes dans nos voies neuronales. Vous pouvez également lire : Quel pourcentage de masse musculaire devez-vous idéalement atteindre ?

Mais il est certainement possible de développer une coordination motrice instinctive, même en grandissant. Que vous fassiez du vélo ou que vous vous entraîniez en tant qu’athlète, vous devez remercier la structure de votre cerveau pour votre mémoire musculaire vive, vos mouvements plus fluides et coordonnés.

Et peu importe qui vous êtes, il n’est jamais trop tard pour commencer à créer des voies neuronales qui peuvent vous aider à rendre votre vie, vos sports et vos loisirs plus instinctifs !

Comment fonctionne la mémoire musculaire ?

Transformer un traumatisme en mémoire musculaire

Lorsque nos muscles sont mis au défi, une connexion sérieuse entre le cerveau et le corps est établie. Ce défi peut être intentionnel, comme soulever des poids lourds, ou accidentel, comme tomber ou se faire frapper. Dans tous les cas, le cerveau et les muscles réagissent à l’impact ou au traumatisme et s’en souviennent.

Fonctionnement de la mémoire traumatique

En se souvenant du traumatisme, le cerveau essaie de s’en protéger. Tout mouvement se révélant difficile pour nos muscles provoque donc une forme de traumatisme, qui conduit à la mémoire musculaire. C’est parce que le cerveau stocke le traumatisme dans ses voies neuronales pour y faire référence dans le futur.

Plus nous effectuons un certain mouvement, plus notre corps est préparé et habitué à ce mouvement. Par exemple, plus nous soulevons des poids, meilleurs nous devenons. Si vous êtes à la recherche de solutions : Prise de masse au poids du corps : quel programme de musculation ?

Créer un traumatisme positif

Nous créons une mémoire musculaire utile en utilisant un traumatisme positif, qui apprend à notre corps à bien fonctionner. Cela fonctionne pendant un entraînement de musculation intensif, mais il y a une autre chose importante à faire qui enseigne à nos muscles comment s’améliorer globalement.

Le travail de souplesse fournit aussi un traumatisme positif aux muscles pour leur apprendre à être plus résilients. Les muscles qui prennent l’habitude d’être raides et denses ont une faible amplitude de mouvement et sont sujets aux blessures.

Alors que les muscles flexibles, en revanche, sont longs et mous, et ont une large gamme de mouvements et des capacités plus complètes. L’idée ici est donc de travailler la force de vos muscles, mais aussi leur endurance. Un article à ce sujet : Endurance musculaire : définition, bienfaits et améliorations

Les deux sont complémentaires, et il est important de travailler ces deux aspects conjointement.

Privilégier la création des bons souvenirs

Il est important d’être conscient de ce que nous apprenons à notre corps. Soulever des poids encore et encore peut nous faire du bien, mais cela pourrait ne pas créer une mémoire musculaire qui soit réellement utile pour notre sport ou notre vie quotidienne.

La musculation apprend à notre corps à effectuer des mouvements courts et lents, où les muscles sont relativement tendus et raides. Cela crée beaucoup de mémoire musculaire qui n’est pas utile dans la plupart des environnements sportifs au rythme rapide.

Pour préparer notre cerveau et notre corps à un sport spécifique, notre entraînement doit inclure des mouvements qui simulent des activités en jeu. Si nous nous concentrons sur les capacités dont nous avons besoin pour notre sport, nous créerons une mémoire musculaire qui nous sera bénéfique ! En parallèle si vous désirez en savoir plus : Comment connaître le poids idéal pour un homme musclé ?

Le cerveau fonctionne également par système de récompense : si quelqu’un vous félicite pour un mouvement en particulier, votre cerveau va enregistrer l’information et renforcer encore davantage la connexion neuronale qui vous a permis de l’effectuer.

Comment profiter de la mémoire musculaire en musculation ? 

La mémoire musculaire s’applique également à l’entraînement en force. Si vous avez déjà pris une longue pause à la salle de sport, vous avez probablement trouvé qu’il était plus facile de récupérer votre force et votre tonus musculaire une fois de retour.

C’est parce que votre cerveau et vos muscles ont établi les voies neuronales nécessaires la première fois que vous vous êtes entraîné. Ces voies neuronales ont été renforcées à plusieurs reprises par un entraînement répétitif, formant une voie que votre cerveau et vos muscles pourraient rapidement rétablir une fois que vous avez recommencé à vous entraîner.

Les muscles peuvent ne pas avoir de matière grise, mais ils s’en souviennent certainement ! Il est prouvé que la musculation modifie la structure des muscles et que ces changements persistent même lorsque vous faites une longue pause. Vous allez certes perdre de la masse musculaire, mais vous conservez les noyaux associés à la mémoire musculaire. Si vous cherchez des solutions, vous pouvez lire : Top 6 des exercices de battle rope pour se muscler

Ces noyaux contiennent alors l’ADN utilisé pour le nouveau tissu musculaire. Une fois que vous avez établi ces voies neuronales importantes du cerveau au muscle, il est plus facile de regagner du muscle et de la force !

En résumé : la mémoire musculaire

La mémoire musculaire est donc un outil naturel du corps humain extrêmement utile pour les sportifs, que ce soit pour s’améliorer dans la pratique d’un sport spécifique, ou pour reprendre les entraînements après un temps d’absence. Comme vous l’avez découvert dans cet article, les muscles n’ont pas de mémoire à proprement parler. Il s’agit plutôt de connexions neuronales avec le cerveau qui se fortifient avec la répétition des mouvements et les phénomènes de récompense.

Ce mécanisme commence à se développer très jeune, et continuera tout au long de votre vie. Ensuite, il s’agit de transformer un trauma positif de vos muscles pour privilégier les bonnes pratiques sportives. En musculation, vos muscles se souviendront de tous les mouvements effectués, et vous récupèrerez toutes vos capacités musculaires très rapidement, même si vous arrêtez pendant 1 mois ! La mémoire musculaire est donc une sorte de back-up qui vous permet de ne jamais recommencer à zéro. 


Nicolas Dematteo
Nicolas Dematteo

À travers mes 8 années d'expérience et +35kilos, je partage toutes mes connaissances dans des articles pour vous accompagner dans votre prise de masse rapide.